5 Monivong Boulevard, P.O Box. 983, Phnom Penh, Cambodia [email protected]

Les pasteuriens ont fait traverser l’histoire du Cambodge à leur Institut créé en 1953 avec toujours la même détermination de contribuer à l’amélioration de la santé publique. En 2013, pour mieux répondre aux enjeux de la microbiologie et des maladies infectieuses au Cambodge et dans la région, l’Institut Pasteur du Cambodge avec les autorités de santé du Cambodge et ses partenaires, INSERM, ANRS, AIRD/IRD, Fondation Mérieux, CIRAD, Institut Pasteur à Paris, a voulu créer une plateforme de recherche à vocation régionale dont la pose de la première pierre par le Pr Mam Bunheng, Ministre cambodgien de la santé, le Pr Alice Dautry, Directrice Générale de l’Institut Pasteur et l’Ambassadeur de France, Mr Serge MOSTURA, s’est déroulée le 11 mars 2013 à l’occasion de la cérémonie du 60 ème anniversaire de l’Institut.

Pour commémorer la création de l’Institut Pasteur au Cambodge en 1953, une brochure fait revivre son histoire et apporte un éclairage sur l’avenir des recherches sur les maladies infectieuses au Cambodge.

Un buste de Louis Pasteur sculpté par les « Artisans d’Angkor » dans la pierre si particulière de la région de Siem Reap a été dévoilé le jour de la cérémonie du 60 ème anniversaire. Une exposition dirigée par Mr Yvon Chalm (Acyc-Architectes), composée de photos anciennes et modernes de l’Institut Pasteur (réalisation Jean-François Périgois) et de tableaux, sculptures, lithographies et gravures réalisées dans l’atelier CHAR de l’Académie Royale des Beaux Arts par des artistes du Cambodge, fut un événement culturel phare de la célébration du 60 ème anniversaire. Le vernissage de l’exposition a eu lieu au Sofitel Phokeethra à Phnom Penh le 12 mars 2013. L’exposition s’est poursuivie jusqu’au 30 juin et s’est ensuite installée au Sofitel Angkor Phokeethra Golf and Spa Resort jusqu’au 31 Août. Les œuvres seront ensuite exposées à l’Institut Français de Phnom penh à partir du 1er Novembre 2013.

Plusieurs autres événements se dérouleront en 2013, dont la projection du film « Pasteur » à l’Institut Français, une porte ouverte de l’Institut, et des présentations avec débats sur l’éthique scientifique.